dimanche 27 août 2017

J'AI LU : LE PROJET STARPOINT TOME 1


Le Projet Starpoint
Tome 1 :
La Fille aux Cheveux Rouges
Marie-Lorna Vaconsin
Editions La Belle Colère
Science Fiction, YA



Pythagore Luchon a 15 ans. Il habite dans la ville de Loiret-en-Retz et s’apprête à entrer en seconde pour une année scolaire sans surprise : travailler – un peu –, écouter de la musique – souvent –, draguer les filles autant que cela lui sera possible, et notamment à l’occasion de la prochaine fête de rentrée pendant laquelle il officiera comme DJ. Il ne se fait aucune illusion sur les railleries qu’il devra endurer au sujet de sa mère – prof de maths au lycée –, ni sur la peine que lui causeront ses passages à l’hôpital pour rendre visite à son père – brillant chercheur en physique quantique, plongé dans le coma à la suite d’une agression. Toutefois, une chose le réjouit : il va bientôt retrouver Louise, sa meilleure amie, la fille du gardien du lycée. Le jour de la rentrée, Pythagore découvre que Louise a apparemment décidé de se passer de leur amitié. Elle s’est liée à une nouvelle élève du nom de Foresta Erivan, dont la présence à ses côtés est d’autant plus intrigante que les deux filles n’ont rien en commun. Louise est une geek passionnée de sciences et d’ingénierie, tandis que la nouvelle élève affiche un look d’un autre genre : elle a les cheveux rouges, s’habille toujours en noir, souvent en cuir, et distribue des gifles à ceux dont elle n’apprécie pas le comportement. À son contact, Louise s’isole de ses anciens amis, se désintéresse de son travail et commence à sécher les cours. Pythagore déplore silencieusement la présence de cette nouvelle élève qui l’irrite autant qu’elle l’attire, jusqu’à ce qu’elle débarque chez lui en pleine nuit pour lui annoncer la disparition de Louise. Elle lui explique que, pour la retrouver, ils doivent passer par ce qu’elle appelle l’« angle mort » des miroirs. Pyth la suit sans se douter qu’il est sur le point de basculer dans un monde parallèle - le monde dans lequel Foresta a grandi, et où Louise est sur le point de se perdre. 


MON AVIS
(sans spoilers)

Quelle surprise que ce roman ! Une étonnante surprise... malgré un univers lycéen quasi permanent et les préoccupations des ados de 15 ans, (régulièrement, le lecteur est en immersion totale dans une classe...) ce roman reste une belle découverte. Surprenant, dépaysant, particulier, ce récit de science fiction rappelle un petit peu l'univers de Philippe Pullman. En tout cas, l'imagination de l'auteure fourmille d'originalité et de poésie. 

Certes le passage d'un monde à l'autre, d'une dimension à une autre, n'est pas nouveau, mais là, de la jolie manière dont ce crée ce passage, avec le mystère d'une intrigue bien écrite, à défaut d'être très bien ficelée car certains événements sont prévisibles (elle est tout de même suffisamment intéressante et les rebondissements ne manquent pas), le lecteur se laisse surprendre et emporter par le récit. 
Les actions se situent dans les deux mondes, on va et on vient, le rythme est soutenu, on ne perd pas une miette de l'intérêt pour histoire.

La plume est alerte, maîtrisée, le roman est écrit au présent, ce que je n'aime pas d'habitude, mais je ne m'en suis pas rendue compte tout de suite, ce qui implique le réel talent de l'auteure.
J'ai aimé les personnages, les trois principaux héros sont attachants, surtout Pythagore.

Par contre, je n'aime pas beaucoup la couverture, semblable au style des romans fin XIXe siècle et début du XXe, je ne suis vraiment pas fan, l'oeuvre méritait mieux. On a même du mal à lire la 4e de couverture tant l'écriture est serrée et minuscule et les couleurs (beige sur fond rouge) ne sont pas assez contrastées pour rendre le texte lisible. Vu que je n'ai pas pu lire cette mise en bouche, le roman a été une réelle belle surprise.

En bref : Le Projet Starpoint est un petit régal ! 
PS : Méfiez vous des des angles morts...lol

mardi 8 août 2017

J'AI LU : LA PASSE-MIROIR TOME 3 - LA MEMOIRE DE BABEL


La Passe-Miroir
Tome 3 : 
La Mémoire de Babel
Christelle Dabos
Tome 1 : 
Les fiancés de l'Hiver 
Tome 2 : 
Les disparus du Clairdelune 
Editions Gallimard Jeunesse
Fantasy

Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui, il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?


MON AVIS

(Sans spoiler)


Nous retrouvons Ophélie sur Anima, son Arche natale, deux ans et sept mois après la dramatique fin du tome 2. Elle se morfond sans nouvelles de Thorn, épiée par les suppôts de Dieu. C'est là qu'Archibald débarque et lui ouvre les portes de l'exubérante Babel, Arche où elle serait susceptible de rejoindre Thorn. 

Mais à Babel où règnent deux Esprits de Famille, Hélène et Pollux, Ophélie est seule dans un décor qui oscille entre désert aride et luxuriante jungle et où la température qui y règne est beaucoup trop chaude... Ophélie se retrouve encore et toujours dans une société dangereuse, mais cette fois-ci rigide, censurée, codifiée et quasi totalitaire, où l'art du paraître est primordial et ostentatoire. Société où elle doit se fondre dans le moule et qui ne lui fait aucun cadeau. En même temps que notre héroïne, le lecteur doit faire le tri, et ce n'est guère évident, entre nouveaux alliés et nouveaux ennemis. 

Mis à part la canicule ambiante et ce côté orientalisé de Babel que je n'ai pas aimé, j'ai été très heureuse de retrouver Ophélie et son extraordinaire univers, si foisonnant que le lecteur est totalement transporté et habité par l'histoire.

La progression du récit ralentit un peu au centre du livre (peut-être parce que les mystères s'épaississent encore...) mais la fin, où tout s'accélère, est riche en rebondissements, surprises et révélations. Du pur Christelle Dabos dont la plume élégante, précise et imaginative, tellement visuelle, nous gratifie de mille et un détails !

Juste un tout petit bémol : Ophélie est encore un souffre douleur en détresse, injustices peut-être un peu trop éculées pour un tome 3, là ça suffit, la prochaine fois, rebiffe toi Ophélie ! Mais c'est aussi ce qui rend notre héroïne touchante... 
J'ai été totalement emportée, séduite, fascinée, éblouie par ce tome 3 !  ❤️ L'étincelle est toujours là et ne risque pas de s'éteindre au vu de l'intensité du roman.
Quand on sait que l'on doit attendre plus d'un an pour lire le tome 4, c'est un supplice !