mardi 31 mai 2016

LES MYSTERES DE LARISPEM


Les Mystères de Larispem
Tome 1 : Le Sang jamais n'oublie
Lucie Pierrat-Pajot
Illustrations : Donatien Mary
272 pages
Editions Gallimard Jeunesse
Fantasy Steampunk




LARISPEM 1899. Dans cette Cité-État indépendante où les bouchers constituent la caste forte d'un régime populiste, trois destins se croisent... Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l'apprentie louchébem et Nathanaël, l'orphelin au passé mystérieux. 
Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l'ombre d'une société secrète vient planer sur la ville. Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ? 
 Maraudeuses, sabotages d'automates, livre indéchiffrable : au fil des ruelles de Paris se dessine un monde rétrofuturiste captivant. Un premier tome qui révèle le talent d'un nouvel auteur.

Ce roman part d'une bonne idée, le récit également, l'univers est riche et foisonnant, mâtiné de technologies novatrices, la plume, bien qu'honnête, reste cependant sans véritable éclat. Il est tout de même nécessaire de dire que l'auteure, Lucie Pierrat-Pajot, succède à Christelle Dabos (la Passe-Miroir), en effet, celle-ci l'a précédée au concours Premier Roman Jeunesse organisé par Gallimard et RTL. Inutile de dire que ce roman bénéficie de l'aura de curiosité suscité par la Passe-Miroir, (bien que les 2 romans n'aient rien à voir l'un avec l'autre), la découverte d'une telle pépite littéraire vaut bien que l'on s'intéresse à son successeur, on ne sait jamais, s'il était aussi bien...  Par contre, j'ai détesté les illustrations, mais elles reflètent très bien la noirceur du roman.

Avec Les Mystères de Larispem, on se retrouve dans le Paris de 1899, à une différence près avec l'Histoire : la Commune de 1871 fut gagnée par les Communards et depuis, Paris est devenue Larispem (Paris en argot boucher), une cité-état où les Bouchers constituent la caste dominatrice. Notre-Dame est devenue une gare (là, cela m'a déçue, on ne touche pas à Notre-Dame, même là !), la Tour Eiffel n'existe pas, (là aussi, cela fait mal lol) elle est remplacée par la Tour Verne (en hommage à Jules), mais celle-ci se trouve à la place du Sacré-Coeur sur les hauteurs de Montmartre...  Mais on vit à Larispem en toute égalité, sous le culte du "Progrès"...

Malgré un univers très recherché, un souffle fabuleux, une intrigue passionnante, et au final un roman bien ficelé, j'ai aimé moyennement cette lecture. Je l'ai pourtant très appréciée au début, puis mon intérêt s'est un tout petit peu émoussé... La lecture est lente, les 2 héroïnes vont et viennent sans que l'on ne saisisse vraiment leur but, on tourne en rond un bon moment dans l'orphelinat avec le héros... L'intrigue met du temps à décoller. Trop de sang et de noirceur dans ce roman, on y parle même de combats de coqs, de dépeçage de carcasses... 
Mais on ne peut qu'aimer Nathanaël (son prénom n'a rien à voir avec mon coup de coeur pour ce jeune héros lol), orphelin aux mystérieuses origines, Liberté, une as de l'horlogerie et Carmine, une apprentie louchebem (bouchère), bien que celles-ci soient voleuses. A la fin du livre, on a envie d'en savoir plus, on reste un peu sur notre faim... Et puis, on a du mal à situer le bien du mal, les 2 adversités, Les Frères du Sang et les Bouchers sont empreints des deux...

Lirai-je le tome 2 ? Je pense que oui, car le roman est tout de même très prenant.
Si je devais donner une note, je mettrai un 3,5 sur 5, car l'univers de ce roman est tellement riche qu'il serait injuste de ne pas reconnaître cette qualité.

samedi 28 mai 2016

CORSETS ET COMPLOTS


Le Pensionnat de Melle Géraldine
Tome 2 : Corsets et Complots
Gail Carriguer
Orbit/J'ai Lu
Fantasy Steampunk



A-t-on vraiment besoin de quatre digitales pour décorer une table pour six personnes ? Ou bien est-ce six digitales pour tuer quatre invités ? La première année d'école de Sophronia a certainement été enthousiasmante. D'abord, son pensionnat pour jeunes dames de qualité l'entraîne à devenir espionne (Maman sera si surprise !). Ensuite, elle est mêlée à une intrigue à propos d'un appareil volé et on lui jette une tourte au fromage dessus. Aujourd'hui, Sophronia connaît chaque recoin de l'école, laisse traîner son oreille dans les quartiers des enseignants et monte clandestinement à la chaufferie du dirigeable où elle apprend qu'un simple voyage scolaire à Londres peut cacher davantage que ce qu'elle croit? Vampires, loups-garous et humains sont tous après le prototype récupéré par Sophronia dans Étiquette & Espionnage, qui a le potentiel d'améliorer le transport aérien surnaturel. Sophronia doit découvrir qui est derrière un dangereux complot pour contrôler le prototype? et survivre à la saison de Londres munie d'un carnet de bal complet



Tome 2 du Pensionnat de Melle Géraldine, "Corsets et Complots" ne faillit pas à l'énergie du tome 1 (Etiquette et Espionnage), il est encore plus distrayant, plus enlevé, plus fou, plus drôle que le tome 1. Bref je l'ai encore plus adoré ! lol Si le tome 3 est dans la lignée, il sera encore plus irrésistible lol La lecture est très agréable, efficace, jubilatoire, remplie de ce suspens et de cet humour que l'on adore, propres à la plume de l'auteure. Bref, ce roman est un vrai bonbon ! 

On retrouve Sophronia Temminick, toujours élève de son pensionnat-dirigeable au dessus de la campagne anglaise, mais cette fois ci, après une belle évaluation, notre amie et ses camarades se voient voguer pour Londres. Inutile de vous dire à quel point l'enthousiasme est fort à bord du pensionnat, mais Sophronia va aller de mystère à élucider en mystère à élucider... Toujours dans cet univers un peu "piqué" de vampires et Vinaigriers et de tasses de thé. Heureusement, Vieve, Savon, Dimity et le Capitaine Niall sont là... On note l'intervention du célèbre (depuis "le Protectorat de l'Ombrelle signé de la même auteure) et très distingué Lord Akeldama, une autre du potentat, ainsi que de Lord Ambrose et de la Comtesse Nadasdy (et oui, un petit tour à la ruche de Westminster s'impose ! lol) Bref, Sophronia met son nez partout et heureusement ! lol

Le Pensionnat de Mlle Géraldine est une série 5 étoiles que je vous conseille vivement ! 

jeudi 26 mai 2016

TENTATIONS...


Library Jumpers 
Tome 1 : La Voleuse de Secrets
Brenda Drake
Editions Lumen
512 pages
Sortie : 2 juin 2016
Fantasy

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson… 

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Atheaeum… 

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.

Qui n'a jamais rêvé de voyager à travers les livres ? C'est ce qui va arriver à cette héroïne... Je suis attirée par la lecture de ce roman qui va rejoindre ma PAL, je vous en reparle bientôt...

Sortie : 2 juin 2016 





Alienor MacKanaghan
Tome 1 : Litha 
Laetitia Constant 
Editions J'ai Lu 
 Mars 2016 
Urban Fantasy


J’ai toujours dit qu’Halloween, ça craignait. Je suppose qu’être née durant la fête des morts y est pour quelque chose. Pourtant, en rencontrant Milàn le soir de mon anniversaire, je n’aurais jamais imaginé que mon existence prendrait une telle tournure. Je m’appelle Aliénor McKanaghan, et même si je ne sais pas comment tout ça va se terminer, mon instinct me dit que ça sent le sapin...

Même si la couverture est incroyablement ratée, (fichu bémol tout de même ! lol)  ce roman vaudrait la peine d'être découvert, je n'en ai entendu que du bien, ce qui m'encourage à le lire très prochainement. On y trouve des vampires, des démons et des loups et une belle dose d'humour, parait-il... L'univers serait très intriguant... Bref, tout ce que j'aime ! lol



Alienor Mac Kanaghan
Tome 2 : Samhain
Laetitia Constant
Editions J'ai Lu
2016
Urban Fantasy



Avec Samhain, notre chère Aliénor McKanaghan n'est pas au bout de ses peines ! Non contente de subir une nature qu'elle n'a pas choisie, l'héroïne de Laetitia Constant doit supporter son créateur, Milàn, et ses idées plus ou moins plaisantes. Qui a dit qu'elle était concernée par une quelconque prophétie ?



Endgame
Tome 1 : L'Appel
James Frey et Nils Johnson Shelton
Editions Galimard
576 pages
Parution 16 mars 2016 chez J'ai Lu
YA Disptopie

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme. L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions. Endgame n'a ni règles ni limites. Il n'y aura qu'un seul vainqueur, c'est une chasse au trésor mondiale.

Au-delà d'une lecture intense, ce livre cache dans ses pages une énigme composée de codes et indices imaginés par de grands cryptographes. Le lecteur est invité à mener sa propre enquête...
Déchiffrez, décodez et interprétez...

J'ai entendu pas mal de bien sur ce roman, je suis tentée, et vous ?

Endgame le film est déjà sorti aux Etats-Unis, voici la BA : 




A très bientôt pour d'autres "Tentations" et critiques de romans...

En ce moment, je lis :



Ensuite, je vais enchaîner avec le tome IV des Chroniques Lunaires : 



Et vous que lisez vous ? 

samedi 14 mai 2016

GARDIENS DES CITES PERDUES TOME 4


Gardiens des Cités Perdues
Tome 4 : Les Invisibles
Shannon Messenger
Editions Lumen
Fantasy

Parution : 2 juin 2016 ! 

J'ai hâte ! Comme toujours la couverture est superbe.


Finis les cours à Foxfire et les messages énigmatiques envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. 
Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des Elfes. Pour comprendre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, préparer l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, et affronter la menace grandissante que représentent les ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses camarades et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! D’autant que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…  
ans ce quatrième tome de Gardiens des Cités perdues, Shannon Messenger nous entraîne une fois de plus de surprise en émerveillement ! Retrouvez Sophie Foster et plongez avec elle dans un monde aussi magique que périlleux...

dimanche 8 mai 2016

FIEVRE NOIRE


Les Chroniques de MacKayla Lane
Tome 1 : Fièvre Noire
Karen Marie Moning
J'ai Lu
Urban Fantasy



MON AVIS : 

Je viens de terminer cette pépite, et j'ai hâte de lire le tome 2 ! Enthousiaste je suis ! lol
Dans ce tome 1, on fait la connaissance de MacKayla Lane dite Mac, une jeune Américaine de 22 ans, bien élevée mais plutôt superficielle, sans ambition et sans aucune classe vestimentaire, (surnommée à un moment, "Miss arc-en-ciel") elle va se révéler dégourdie, courageuse et intelligente, bref, une véritable Walkyrie sans peur et sans reproche, au style vestimentaire beaucoup plus sombre et pratique que ses mini-jupes rose fushia ! lol

Au début du roman, on apprend l'assassinat de sa soeur Alina, brillante étudiante au Trinity Collège de Dublin. Mac va se rendre compte que sa soeur lui a laissé un dernier message bien étrange sur son téléphone, avec une demande expresse de retrouver le Sinsar Dubh.... (Mais qu'est ce que c'est ?) C'est pourquoi Mac s'envole pour l'Irlande afin de faire rouvrir l'enquête, bâclée à ses yeux, sur la mort de sa soeur. Elle va fouiller la chambre d'Alina, les pubs, les rues de Dublin et se perdre... La providence va mettre sur sa route l'énigmatique (et ambivalent ?) Jéricho Barrons, libraire de son état, (entre autres...) qui l'aidera à ne pas périr dans ce monde bien étrange. 
Mac va mener sa propre enquête, se mettre en danger et comprendre qui elle est vraiment. Tout ce qu'elle va découvrir va bouleverser sa vie et la transformer peu à peu (heureusement, Jéricho est là...lol) . Ainsi que le dernier message de sa soeur le laisse supposer, elle n'est pas au bout de ses surprises, et le lecteur non plus ! 

Le style de l'auteure est fluide et très agréable à lire, d'autant plus qu'il s'agit d'une traduction, fort réussie, la narration est extrêmement bien construite, les descriptions de Dublin, efficaces. L'univers est riche et spectaculaire, on prend plaisir à découvrir tous ces codes, toute cette mythologie en plein coeur du Temple Bar District de Dublin (j'adore l'Irlande). Les dialogues font mouche, le récit est vivant, et on en redemande ! 
Mais je ne t'en dis pas plus, lecteur ! lol Je te laisse suivre les aventures de la belle MacKayla dans un Dublin bien mystérieux et tourmenté...

Je vous laisse regarder cette courte vidéo (4mn26) dont quelques lieux sont évoqués dans le roman, comme Trinity College, Temple Bar District ou le National Museum... entre deux verres de Guiness, cheers ! 



Les Chroniques de MacKayla Lane 
Tome 1 : Fièvre Noire : 


"Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n'essaie de me tuer, c'est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelques temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des fäes. Pour moi, un bon fäe est un fäe mort. Seulement, les fäes Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour... le sexe. Au fait, je m'appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer. La bonne nouvelle : nous sommes nombreux. La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos." 

dimanche 1 mai 2016

A COMME ASSOCIATION TOME 1


A Comme Association 
"La Pâle Lumière des Ténèbres"
Erik L'Homme
Gallimard Jeunesse


Certes, ce roman est une édition jeunesse, mais il se lit très vite et avec beaucoup de plaisir, l'écriture est efficace, drôle, enlevée, ciselée, enfin bref, ce livre est bien écrit.

Cette idée de série était un projet entre Pierre Boterro (l'auteur des séries "Ewilan") et Erik L'Homme. Pierre Boterro, comme chacun sait, a disparu bien trop tôt, et Erik L'Homme signe désormais seul cette série.

Nous suivons Jasper, 16 ans, jeune stagiaire de l'Association, apprenti magicien plutôt dégourdi et surtout très courageux. Qu'est ce que "l'Association" me direz vous ?  Et bien, cette "Association", où l'on entre lorsque l'on est "choisi" par l'un de ses membres, protège, en quelque sorte, les normaux, les paranormaux et les anormaux en évitant que les uns ne fassent du mal aux autres. Et cela marche dans tous les sens. Bref, une association désireuse de maintenir toutes les créatures dans le droit chemin.

Par exemple, au début de ce tome 1, Jasper "capture" le dénommé Fabio, vampire de son état, celui-ci est entrain de commettre un cambriolage dans une bijouterie et semble dans un état "second"... Jasper le mettra à l'abri (protégé dans un pentacle) le temps que 2 personnes de l'Association viennent le récupérer et ira dès le lendemain faire son rapport, 13 rue du Horla, au siège de l'Association. Là bas, il y a Rose, la secrétaire très perspicace et peu sympathique, Walter, son patron recruteur, et "le Sphynx", responsable de l'armurerie, (un endroit digne de celle d'un James Bond) et surtout la mystérieuse Ombe, stagiaire comme lui... 
Jasper est suivi dans la rue... Par qui et pourquoi ? 
Pour se tirer de divers mauvais pas, il prononce des formules magique en haut-elfique, (parfois traduites) ce qui laisse présager de la magie à venir dans les tomes suivants que je lirai avec le même grand plaisir.